Vaccination contre la covid-19 : La Drdses sensibilise le personnel de Bara Musso

Pour aider les Maliens à mieux comprendre la maladie à coronavirus, voire à se faire vacciner contre le virus, l’équipe de la Direction régionale du développement social et de l’économie solidaire (Drdses) s’est rendue, lundi 22 août 2022, au siège de la direction de Bara Musso sise à Hamdallaye ACI 2000.

Mme Sidibé Aminata Kalapo, Point-focal de la covid-19 à la Drdses, Dr. Bassirou Doumbia, chargé du programme élargi de vaccination à la Direction régionale de la santé, se sont rendus, en compagnie d’une équipe de vaccination, au siège de l’entreprise Bara Musso, sise à Hamdallaye ACI 2000. L’objet de la visite  était de faire une sensibilisation couplée à la vaccination contre la maladie à coronavirus. Au nombre  de plus d’une dizaine de personnes, les travailleurs de l’entreprise ont eu droit à des explications sur la Covid-19. Dès sa prise de parole, Mme Sidibé Aminata Kalapo a voulu être succincte : « La  Covid-19 est une maladie connue de tous. Nous  sommes venus faire le plaidoyer afin que vous (personnel de Bara Musso) puissiez être le relais de notre communication ». Au début, explique-t-elle,  il y avait vraiment de contraintes en ce qui concerne les mesures barrières. Le respect strict desdites mesures peut parfois être difficile compte tenu du rapport entre les citoyens, le social et surtout le mode de vie adopté au Mali. Dans la lutte contre le coronavirus, le Mali a obtenu pour la vaccination, en plus du respect des mesures barrières. « La vaccination est la meilleure prévention. Elle est le meilleur moyen de lutte contre toute maladie. Au Mali, nous savons tous que la vaccination a permis d’éviter, voire d’éradiquer beaucoup de maladies telles que  la rougeole, la poliomyélite…», a expliqué la représentante de la Drdses. C’est aussi valable pour la Covid-19, ajoute Kalapo. Parce que pour également  réussir à stopper la propagation de cette maladie pandémique, les gens doivent alors avoir le courage de se vacciner afin de se protéger et de protéger les autres. La vaccination permettra d’éviter les formes graves, indique la responsable. Soulignant que les travailleurs de l’entreprise sont en contact permanent avec toute sorte de clients, Mme Kalapo a évoqué l’utilité pour eux de se faire vacciner contre le virus. Puis de préciser que la vaccination n’est pas obligatoire. Elle est facultative, déclare-t-elle au personnel.

Pour le Dr. Bassirou Doumbia, « l’épidémie suit un cycle. Quand il fait chaud, il y a moins de problème. Mais avec cette période pluvieuse où il fait froid, il va avoir une flambée d’épidémie. C’est pourquoi, a-t-il confié, nous voulons prendre les devants. Parce que cela fait plus de trois ans maintenant qu’on a des soucis durant les saisons de pluie ». Le coronavirus est une maladie assez grave qui laisse des séquelles au niveau des poumons, selon Dr Bassirou Doumbia. Chez les jeunes biens portants, dit-il, la maladie laisse parfois  des séquelles au niveau des poumons appelés « une fibrose ». C’est-à-dire, précise Bassirou, ça diminue la performance respiratoire des poumons. En raison de ces aspects, le souci de l’Etat est de freiner carrément la maladie à coronavirus dans le pays. « On ne veut pas qu’il y ait de pique encore pendant cette période de pluie. Avec les mariages, les baptêmes et différents regroupements, les mesures barrières ne suffisent pas. Il faut alors la vaccination », selon le représentant de la direction régionale de la santé. D’où son appel au personnel de l’entreprise à la vaccination afin d’éviter la métastase du virus. Pour leur part, les participants ont dit avoir compris le message relayé par l’équipe de la Drdses.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.