2ème Sommet mondial des femmes de la diaspora prévu le jeudi 11 février prochain : Des experts se pencheront sur l’impact de la Covid-19 sur la condition économique et sociale des femmes

Le Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora (ARDN) organisera virtuellement, le jeudi 11 février, le 2ème Sommet mondial des femmes de la diaspora qui coïncide avec la Journée internationale des femmes et des filles en science 2021 des Nations Unies. 

Cette édition, placée sous le thème : « Équité économique et Covi-19 », enregistrera la participation de plusieurs personnalités notamment le président de la Fondation américaine pour le développement africain, CD Glin, l’athlète olympique Jackie Joyner-Kersee, la première vice-présidente du Costa Rica, Epsy Campbell Barr, la Directrice exécutive de l’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, la Directrice exécutive adjointe de UNFPA, Diene Keita, le PDG de le Corporate Council on Africa, Florizelle Liser, le ministre de la culture, du genre, du divertissement et du sport de la Jamaïque, l’honorable Olivia Grange, le ministre de la femme, de l’enfance et de la jeunesse du gouvernement fédéral de la République démocratique d’Éthiopie, M. Filsan Abdullahi ainsi que des jeunes entrepreneurs d’Afrique et de la diaspora.

Selon le président de l’ARDN, Dr Djibril Diallo, alors que le monde est confronté à une pandémie mortelle et à ses effets débilitants sur les économies mondiales, le sommet examinera l’impact sévère et disproportionné de la Covid-19 sur la condition économique et sociale des femmes et des filles. Ainsi, ajoute-t-il, des responsables de haut niveau du Costa Rica, des États-Unis et de l’Éthiopie ainsi qu’un groupe intergénérationnel de femmes leaders de divers gouvernements, des entreprises, des universités et de la société civile, apporteront des perspectives des Amériques, d’Europe et d’Afrique.

« La pauvreté et la faim sont le résultat de l’inégalité économique entre les sexes. Nous devons veiller à ce que les femmes soient prises en compte dans toute initiative économique contre la pandémie afin de ne laisser personne de côté », a-t-il laissé entendre.

435 millions de femmes vivront avec moins de 1,90 dollar soit environ 1 000 FCFA par jour

A le croire, selon une récente étude conjointe de ONU Femmes et du PNUD, cette année, environ 435 millions de femmes et de filles vivront avec moins de 1,90 dollar soit environ 1 000 FCFA par jour, dont 47 millions ont été poussées dans la pauvreté suite aux conséquences de la pandémie de la Covid-19.

A ses dires, le prochain Sommet des femmes de la diaspora se concentrera sur l’équité économique à l’intersection de la justice économique, du développement et de l’impact disproportionné de la Covid-19 sur la vie et les moyens de subsistance des femmes. Aussi, dira-t-il, en lien avec la Journée internationale de la femme et des filles dans la science, ce sommet verra la participation des jeunes femmes entrepreneurs qui comprend des emplois dans le secteur technologique et incitent les filles à étudier les sciences et les mathématiques.

Pour lui, deux panels sont prévus sur l’iniquité économique et la mise en avant des solutions conduisant à l’équité. Ces panels seront animés par Mme Cido Bento (Centre des relations de travail et des inégalités, Brésil), Florizelle Liser (PDG du Corporate Council sur l’Afrique), Mme Erika Hairston (Edylift, États-Unis), Mme Regina Honu (Soronko Solutions, Ghana), Mme Mmabatho Mokiti (DreamGiris Academy, Afrique du Sud), Mme Semhar Ariah (Facebook, États-Unis), Dr Lezli Baskerville (NAFEO, États-Unis), Mme Carolyne Ekyarisiima (Apps for Girls, Tanzanie) et Mme Dennia Gayle (FNUAP, Éthiopie).

Il précisera que présidente du conseil d’administration de l’ARDN, Mme Constance B. Newman et l’éditrice du magazine Brune, Mme Marie-Jeanne Serbin-Thomas seront les modératrices du sommet. « Les Sommets des femmes de la diaspora sont l’un des deux programmes concrets axés sur l’équité entre les sexes que l’ARDN a mis au point pour aider les Nations unies à sensibiliser aux 17 objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU », dit-il.

Mettre fin à la discrimination et à la violence contre les femmes

Par ailleurs, il dira qu’une femme sur trois dans le monde subit des violences physiques ou sexuelles, qui peuvent être dévastatrices et mortelles. Pour susciter un intérêt accru pour l’objectif N°5, ARDN a créé la campagne « Carton rouge », qui invite les gens à donner un carton rouge à toutes les formes de discrimination et de violence contre les femmes et les filles à fin d’y mettre fin.

Et de rappeler qu’en septembre dernier, afin d’élargir les connaissances sur la nécessité de l’égalité entre les sexes, l’ARDN a lancé la série de Sommets des femmes de la diaspora en partenariat avec la République du Costa Rica, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU Femmes) en collaboration avec l’ONU Habitat, le Conseil national des femmes noires et l’Université Webster.

Et de poursuivre que les conséquences pour les femmes et les coûts auxquels elles sont confrontées du fait de la violence domestique, les questions concernant l’égalité des sexes, les inégalités en matière de santé et de pauvreté, ainsi que les solutions innovantes qui améliorent et renforcent l’autonomie des femmes et des filles sont les principaux thèmes abordés dans cette série.

Les sommets font appel à l’expertise aux expériences vécues de dirigeants intergénérationnels, en particulier des femmes de la diaspora, qui ré-imaginent et remodèlent leurs communautés, leurs entreprises et leurs pays afin de forger un meilleur avenir pour les femmes et les filles. « Les conclusions de chaque sommet sont des appels à l’action ciblée visant à atteindre les objectifs de développement durable et à sortir les femmes de la pauvreté. Plus de 1 300 personnes ont participé au premier sommet sur le genre et la discrimination raciale. La violence domestique contre les femmes, la crise climatique, les femmes dans le sport et la culture font partie des questions qui seront abordées lors des prochains sommets. Pour le programme complet du sommet sur l’équité économique des femmes de la diaspora, la liste complète des orateurs et des panelistes, et l’inscription gratuite, veuillez consulter www.ARDN.ngo, le contact pour les médias : www.Arlene.Katzive@ardn.ng », a-t-il conclu.

Mama PAGA

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *