Association « Génération 50 » : Un cadre de cohésion entre les ainés et les jeunes

A l’occasion du lancement de ses activités dans la région de Kayes, l’association « Génération 50 » a organisé une conférence de presse le samedi 6 mars dans la salle de conférence du CICB.

Cette association a été créée le 20 juin 2016 à Kayes. C’est une organisation de personnes (hommes et femmes) nées à Kayes (cercles, arrondissements et communes) de 1950 à 1959. Elle regroupe en son sein des individus de cette génération vivant à Kayes, au Mali et à l’extérieur.

Selon Oumar Dia (l’un des responsables de cette association), leur organisation regroupe aussi des personnes qui ne sont pas forcément de Kayes et qui ne sont pas de la génération 50. Occasion pour lui de faire savoir que c’est d’ailleurs des jeunes qui ont eu l’idée de rassembler les Kayesiens de Bamako et Kayes en vue de constituer cette association. Auxquels, il a rendu un hommage mérité pour avoir permis que leurs parents se retrouvent pour parler du développement de la région de Kayes.  «Pour Kayes aucun sacrifice n’est peu » a fait savoir M.Dia.

Dans son discours, le président de l’association « Génération 50 », Abdoulaye Samaké dit Samakéba, a tenu à remercier la presse de ses efforts et les Kayesiens qui ont effectué le déplacement de Kayes à Bamako. Pour lui, cette association va rassembler tous les Kayesiens de générations différentes en vue de développer la région de Kayes. Elle se veut, dira M. Samaké, être une force motrice, pour promouvoir l’ouverture, l’inclusion, le partage et partenariat avec tous les Kayesiens, tous les amis de Kayes et tous les Maliens.Pour lui, Kayes est une région majoritairement jeune, très riche en ressources minières et beaucoup d’autres facteurs qui puissent être importants pour le développement d’une région, mais hélas, s’insurge-t-il, « Kayes a tout, mais Kayes manque de tout ».

De ce fait, il a précisé les objectifs de cette association pour le développement durable de la région de Kayes. Qui sont entre autres, créer les conditions objectives et subjectives de la mise en valeur des ressources humaines abondantes de la 1ère région, mais aussi de faire en sorte que l’exploitation du sous-sol de la région fasse l’objet d’investigations de façon à instaurer plus de justice dans la répartition des richesses et la transparence dans leur usage .

A la fin de son discours il a lancé un appel d’union entre les Kayesiens pour relever les défis auxquels les Maliens en général et les Kayesiens en particulier sont confrontés.

A noter que la plupart des cadres de notre pays est de cette génération. Cependant la Génération 50 de Kayes est composée de personnalités connues, au nombre desquelles on peut citer entre autres, Aliou Boubacar Diallo, Hamet Sam, Hamane Niang.

Face à une jeunesse qui manque de repère, une telle association des ainés doit exister partout au Mali pour cadrer les jeunes et développer une vision commune face aux défis de l’heure.

Adama Tounkara (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *