SOCIETE

Déstabilisation de la transition : Un blogueur arrêté puis relâché après s’être proclamé humoristiquement président

Un blogueur et animateur vivant à Tombouctou, connu sous le nom de Tandina Elhadji Beyt’allah s’est vu arrêté et ensuite relâché 24 heures après. Le blogueur s’était proclamé, dans une vidéo humoristique, président de la République du Mali.

Le jeune blogueur de Tombouctou a trouvé son inspiration dans la récente déclaration de l’homme politique, président du parti politique (Mouvement Républicain) du nom de Ainea Ibrahim Camara. L’homme est également président de la coalition du mouvement Faso dambe.

Ainea Ibrahim Camara a beaucoup fait parler de lui en s’intronisant depuis la Côte-Ivoire, « président de la transition civile du Mali ». Après l’acte, le gouvernement du Mali a ouvert une enquête contre le nommé Ainea Ibrahim Camara.

Le jeune de Tombouctou avait essayé d’imiter Ainea en se prononçant dans une vidéo en ces termes « Je prends la décision ferme de m’autoproclamer président de la transition civile à compter du 28 février ». Dans la vidéo, le jeune blogueur apparait face à la caméra, entouré d’une écharpe aux couleurs maliennes.

Aussi, évoquait-il, la gravité de la situation que connait le Mali et « le manque de vision de nos autorités ». Il a attendu la fin de la vidéo de moins de 2 minutes pour annoncer aux habitants de Tombouctou que c’était juste de l’humour avant de s’éclater de rire en ces terme « ne faut pas envoyer les policiers me chercher ».

Contre tout entendement, les autorités du Mali ont pris au sérieux l’imitation de Tandina Elhadji Beyt-allah, d’où son arrestation le mardi.

Le responsable de la gendarmerie de Tombouctou avait confié à l’AFP « Tandina Elhadji Beyt-allah, animateur radio qui s’est autoproclamé président de la transition civile du Mali, est en garde à vue chez nous pour les besoins d’enquête ».

Affirmant qu’un autre habitant de Tombouctou a été, lui aussi, interpellé pour s’être dit prêt à être le premier ministre de Tandina dans un commentaire de sa vidéo.

Cependant, 24 heures après, Tandina, lui-même, annonçait sur sa page qu’il était libre.

Notons que la communauté des blogueurs Doniblog s’est émue de cette situation. Elle a fait savoir que Tandina n’était pas le premier à se moquer de la déclaration d’Ainea Ibrahim Camara.

La communauté des blogueurs Doniblog a, dans un communiqué, donné la précision que la vidéo avait été coupée avant de circuler sur internet. Une « manipulation » aux fins inconnues. Elle, a ensuite, dénoncé que l’arrestation était « arbitraire » et a exigé la libération immédiate du blogeur.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.