Développement des connaissances sur les dynamiques sociales et culturelles au Mali : Le RNH-Mali porté sur les fonts baptismaux !

Le samedi 21 août dans la matinée au Palais de la Culture Amadou Hampâté Bah, s’est tenue la cérémonie de lancement officiel des activités du Réseau National des Humanités du Mali (RNH-Mali), couplée à une conférence-débat sur le thème : « L’Etat et la nation à l’épreuve des crises que traverse le Mali ». L’évènement était coparrainé par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Amadou  Keïta et le Ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les Institutions, Dr Ibrahim Ikassa Maïga, en présence du coordinateur général dudit réseau, Adama Samassékou, ancien ministre de l’Education.

Faut-il le souligner, la mise en place du Réseau National des Humanités (RNH) est une recommandation forte de la Conférence Africaine des Humanités, tenue à Bamako en 2017. Elle intervient donc dans un contexte particulier, marqué par une crise multidimensionnelle au Mali (sécuritaire, politique, sociale…).

Ce réseau se donne comme objectif de contribuer au développement des connaissances sur les dynamiques sociales et culturelles qui sont en œuvre dans la société malienne par des études et recherches.

C’est une association scientifique, apolitique, non confessionnelle et à but non lucratif qui a pour but de promouvoir un cadre innovant de réflexion, d’échanges, de production et de diffusion dans les domaines touchant l’homme et la société dans leur historicité et leurs dynamiques et ce, dans la perspective de la refondation des humanités et de la (re)construction des humanités africaines.

Ainsi, le bureau de RNH-Mali est composé de 11 membres dont le président d’honneur est le Pr Jean Bosco Konaré. Au cours de la cérémonie du lancement officiel, une minute de silence a été observé à la mémoire du Pr Moussa Sow, ancien Secrétaire Général du ministère en charge de la Culture, ancien Directeur Général de l’Institut des Sciences Humaines du Mali, décédé le jeudi 19 et inhumé le vendredi 20 Août dernier.

Dans son mot de bienvenue, le coordinateur général du RHN-Mali, le Pr Adama Samassékou a fait savoir, que ce réseau est une vieille idée qui s’est concrétisée ce jour samedi grâce à la conviction et à la foi de plusieurs actrices et acteurs de la cité. Mais surtout, en la capacité de la science et des sciences de contribuer fortement aux transformations, sociales, économiques, politiques, institutionnelles et culturelles, dont notre pays a tant besoin.

Selon lui, il s’agira pour le RNH-Mali de capitaliser les acquis en matière de connaissances, de savoir-faire et de savoir-être pour promouvoir la production, la diffusion et le partage des savoirs. Il s’agira aussi de promouvoir la pluridisciplinarité et la transdisciplinarité dans les recherches et études  au profit des humanités. Ce, tout en contribuant à l’amélioration de la synergie entre les décideurs politiques et les institutions d’enseignement et de recherche. Dans la même veine, le Pr Samassekou dira que ce réseau va contribuer à l’articulation des initiatives nationales avec celles des institutions africaines en matière de valorisation de l’art, des langues et de la science. « Bien que tirant ses origines de l’enseignement occidental, on doit aujourd’hui à Cheick Anta Diop la notion d’humanités classiques africaines qu’il a utilisée pour désigner le patrimoine historique égypto-nubien des Africains… » a fait savoir l’ancien Ministre de l’Education.

Concernant la conférence-débat,  sa thématique majeure a porté sur : « L’Etat et la Nation à l’épreuve des crises que traverse le Mali ». Une thématique choisie, dit-il, dans le but d’apporter leur contribution à la résolution de la grave crise que vit notre pays.

A noter que cette conférence-débat a été animée par les éminents Professeurs Jean-Bosco Konaré et Fousseyni Samaké, tous deux membres fondateurs du réseau.

Dans son allocution, le co-parrain de la cérémonie, le Dr Ibrahim Ikassa Maïga, non moins Ministre de la Refondation de l’Etat, Chargé des Relations avec les Institutions a souligné que cette heureuse initiative (la Conférence-débat) du RNH-Mali est le témoignage éloquent de l’attachement de ses membres à la promotion du développement humain durable et au relèvement de la Nation. A ses dires, face aux multiples crises qui sévissent aujourd’hui au Mali, les Maliens et Maliennes de tout bord et de toutes conditions clament le changement, le renouveau, un Mali nouveau. « …. C’est donc à juste titre que le Président de la Transition, SEM le Colonel Assimi Goïta, lors de son adresse à la Nation, à l’occasion de l’anniversaire du 18 Août 2020, nous a ‘’convié tous à l’unité d’action pour le Sursaut national, au nom de la Refondation » a-t-il déclaré.

Touché par le décès du Pr Moussa Sow, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Amadou  Keïta a rendu un vibrant hommage à cet éminent Professeur, tout en abordant leur collaboration sur des ouvrages dont le principal thème est la Refondation du pays, qui va dans le sens du sujet du jour.

A noter que l’ex PM, Modibo Sidibé, l’ancienne Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Assétou Founé Samaké ‘’Migan’’ et l’ancienne Ministre de la Culture, Aminata Dramane Traoré ont également pris part à l’évènement.

Par Mariam Sissoko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *