Edito: gloire aux FAMa !

L’exploit réalisé par les Forces armées maliennes depuis l’arrivée des militaires au pouvoir est si impressionnant qu’il est difficile de trouver un qualificatif approprié pour les remercier.

Le cœur du soldat résonne partout et la victoire est toujours certaine avec la tactique offensive qui est la nouvelle ligne de conduite.

Les vaillants militaires maliens partent à la recherche de l’ennemi jusque dans son dernier retranchement. Et les résultats ont toujours faits l’objet de communiqués de la part de l’Etat-major général des armées, mais aussi les témoignages des habitants des villages autrefois coupés du Mali à cause de la horde djihadiste.

Cette fibre patriotique qui rayonne a été rendue possible grâce aux moyens (matériels et financiers) mis à la disposition de l’armée et par-delà, il est bon de savoir que les services de      renseignements jouent pleinement leur rôle et les décisions des opérations ne prennent pas du temps comme elles l’étaient il y a quelques années.

Cette prouesse est la victoire des FAMa, elles seules. Elles ne sont nullement redevables aux partenaires qui, par ailleurs, sont plus un frein à la libération du Mali du joug djihadiste. Durant combien d’années sont-ils au Mali (Minusma, Barkhane, G5 Sahel) pour quel résultat ? Zéro !!!

Lorsque l’État réel s’est constitué sous les directives du Colonel Assimi Goïta et ses frères d’armes, les FAMa ont repris le chemin de la gloire et le Mali a retrouvé son honneur et sa dignité, jadis trimballés dans la boue.

A partir de là, les djihadistes, en débandade après le démantèlement de plusieurs de leurs bases, sont dans la dynamique des actions sporadiques. Ils s’attaquent maintenant aux paisibles citoyens et préparent des kamikazes afin de cibler des symboles de l’État, précisément des bases militaires.

La semaine dernière, plusieurs contrées du Mali ont fait l’objet d’attaques terroristes. Et celle qui a le plus attiré l’attention du monde entier, c’est la forteresse de Kati qui sert de logement au président de la transition. Quel culot !

Compte tenu de la nouvelle tactique des FAMa, les dégâts ont été minimisés, des assaillants neutralisés. Et quelques heures auront suffi pour que la situation revienne à la normale. Le point a été fait et mis à la disposition du monde par la Direction de l’information et des relations publiques des armées –DIRPA- qui fait un travail inédit. Ensuite, le Président de la transition et le Premier ministre ont rejoint leurs bureaux, afin de rassurer les Maliens.

L’alerte reste maximale car le chemin de la réelle indépendance empruntée par les autorités maliennes est une véritable menace contre les intérêts de plusieurs ennemis du Mali. Ils useront de tous les moyens pour stopper cette mission patriotique des militaires qui bénéficient de l’onction populaire.

Alors, il faut être vigilant. Ne voyez pas seulement la menace du côté des terroristes, mais tenez compte d’autres paramètres comme les autorités l’avaient annoncé avec l’atterrissage illégal des militaires ivoiriens sur le sol malien.

Pour mener avec efficacité cette mission glorieuse, les autorités ont besoin de l’accompagnement de tout le peuple malien, surtout en termes de renseignement.

Elles se sentiront aussi plus efficaces et mieux protégées dans leur élan si les Maliens faisaient des réseaux sociaux un espace à utiliser au bénéfice du Mali. Ils doivent arrêter de publier des informations sensibles, surtout celles en rapport avec les opérations militaires.

Honneur aux FAMa qui œuvrent pour la libération, à n’en point douter, du Mali entier. Cela est à      acter déjà car le Mali est béni et sincère dans ses rapports avec n’importe qui. Ceux qui veulent le voir autrement pour la simple raison qu’ils n’arrivent plus à traire la vache comme par le passé, seront agréablement surpris. Le réveil de l’Afrique se fera à partir du Mali et le reste du continent prendra exemple sur la résistance du Mali au bénéfice d’une Afrique unie et indépendante.

Boubacar Yalkoué

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.