Edito : Sage décision du colonel Goïta

Enfin un dénouement heureux dans l’affaire dite ” des soldats ivoiriens’’ qui a provoqué, pendant près six (6) mois, une brouille diplomatique entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Le Président de la Transition du Mali, le colonel Assimi Goïta, a accordé, vendredi 06 janvier 2023, la grâce ‘’ avec remise totale des peines’’ aux 49 soldats ivoiriens arrêtés le 10 juillet 2022, jugés et condamnés par la justice malienne à 20 ans de prison. Cette clémence accordée en toute indépendance symbolise le souci du Président Goïta à promouvoir la bonne gouvernance dans le cadre de la Refondation du Mali, à travers le respect de l’indépendance de la Justice. Très sage décision, cette mesure vient ainsi conforter la dynamique créée suite à la signature à Bamako, le 22 décembre 2022, du Mémorandum d’entente relatif à la promotion de la paix et au renforcement des relations d’amitié, de fraternité et de bon voisinage entre la République du Mali et la République de Côte d’Ivoire.

Aussitôt libérés par le Mali après la mesure de grâce présidentielle qui leur a été accordée la veille, les soldats ivoiriens sont arrivés samedi 07 janvier 2023 à Lomé, où ils ont été reçus par le Président Faure Essozimna Gnassingbé. Dans la même soirée du samedi, ils ont été accueillis, très tard dans la nuit, sur le sol ivoirien par le président Alassane Dramane Ouattara qui a aussitôt annoncé la reprise « des relations normales » avec le Mali. « Les Maliens sont nos frères et les Ivoiriens sont les frères des Maliens. Nous sommes des frères et sœurs… et nous nous réjouissions de la fin de cette incompréhension », a-t-il indiqué.

Une réjouissance partagée avec beaucoup de Maliens très heureux et soulagés de la grâce accordée par le Président de la Transition à nos voisins et frères ivoiriens. Un heureux dénouement qui clos ainsi une période d’incompréhension entre les autorités maliennes et ivoiriennes.

En tout cas, cette sage décision du colonel-Président Assimi Goïta épargne nos compatriotes vivant en Côte d’Ivoire d’éventuelles manifestations liées à cette situation d’incompréhension. Les autorités ivoiriennes doivent être remerciées pour la patience et la retenue dont elles ont fait montre tout le long du processus des négociations entamées et menées avec tact par le Président du Togo. « Tout est bien qui finit bien », dit-on. Donc, place désormais aux bonnes relations séculaires entre les deux peuples frères.

A.Touré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.