Lutte contre la Covid-19 au Mali : Le plaidoyer des ordres professionnels

Les acteurs en charge de la lutte contre la Covid étaient réunis, vendredi 22 juillet, au Patronat, dans le cadre de la Journée de plaidoyer des ordres professionnels du Mali. Tenu sous la présidence de la ministre de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré, l’évènement avait pour thème : « Je suis vacciné contre la Covid-19 et toi ? ». Occasion pour les organisateurs et les responsables réunis de plaider pour plus de vaccination contre la pandémie.

« La maladie à coronavirus est une maladie qui a fait que le monde s’était arrêté des mois durant. L’essentiel des activités avait été interrompu dans les aéroports, les gares ferroviaires, les ports maritimes. Les usines avaient cessé de produire, le télétravail a dû servir de parade au sein des administrations publiques et privées, le tout sur fond de confinement strict », explique Abdrahamane Sall, président des ordres professionnels du Mali. Via cette journée de plaidoyer, les acteurs visés concernent essentiellement le secteur privé dans toutes ses composantes ; les organisations de la société civile ; les chambres consulaires et des ordres professionnels, ajoute le président. Malgré la tendance baissière de la maladie à coronavirus, les hautes autorités n’ont jamais baissé la garde contre la pandémie. Elles font mention sur l’évolution du virus lors de chaque conseil des ministres, a rappelé M. Sall. Avec la levée des sanctions de l’Uemoa et de la Cedeao, le Mali doit matérialiser sa relance économique inscrite en bonne place dans tous ses programmes de développement économique et social, estime Abdrahamane Sall. La relance économique du Mali est conditionnée à la sécurité sanitaire et à la préservation de l’ordre public sanitaire, ajoute l’intervenant. Dans la lutte contre la Covid, les résultats atteints sont en deçà des prévisions. Sur une population cible de 70%, seulement 10% sont vaccinées. D’où l’appel du président des ordres professionnels du Mali, Abdrahamane Sall aux Maliens pour la vaccination contre la maladie pandémique. Pour sa part, la ministre Diéminatou Sangaré a estimé que cette journée de plaidoyer contribue à la préservation de la santé des Maliens.

À ses dires, la Covid-19 demeure l’une des urgences de santé publique les plus préoccupantes. Cela, non seulement en termes de perte en vies humaines, mais aussi en termes de pertes économiques et sociales. Selon l’OMS, à la date du 20 juillet 2022, le monde a connu un total cumulatif de 563 239 636 cas confirmés avec 6 340 997 décès. L’Afrique dans son ensemble a enregistré 11 770 537 cas confirmés avec 253 994 décès dans 55 pays. Le record a atteint, via l’Afrique du Sud, 4 000 631 cas confirmés. Le nombre de morts s’élève à 101 922 personnes, lit-on dans le discours de la ministre. Au Mali, la situation cumulée depuis le début de la Covid au 20 juillet dernier est de 31 203 cas confirmés et 30 370 guéris. De ce fait, le taux de guérison est de 97,33%. 737 cas de décès sont à déplorer au Mali, soit 2,36%. Au public, la ministre de la Santé et du Développement social poursuit en annonçant que 10 vaccins ont reçu l’autorisation d’utilisation d’urgence par l’OMS pour la prévention de la Covid-19. « En vue d’optimiser des vaccins reçus, le Mali a élaboré un plan de déploiement des vaccins et de vaccination contre la Covid. La mise en œuvre dudit plan a commencé le 31 mars 2021. Elle a été révisée en avril 2022 avec actuellement 13 538 928 personnes (12 ans et plus) visées, soit 62,4% sur une population estimée, en 2022, à 21 697 000 habitants. L’objectif est de vacciner 70% de cette cible », explique la ministre Sangaré. Nonobstant les efforts fournis par le gouvernement, seulement 15,30% de la population sont complètement vaccinées à la date du 20 juillet 2022. Un chiffre qui est largement en dessous de la cible (70%). D’où l’appel de la ministre aux Maliens pour la vaccination. Aussi, présente sur la scène, la représentante des ordres professionnels de la santé, en l’occurrence Dr. Mouminatou Katilé, a brièvement exposé l’avènement de la Covid au Mali ; les mesures barrières et celles prises par les acteurs pour la protection et la vaccination des citoyens contre le virus.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.