Promotion de la culturelle : L’association « paraitre pour séduire » tiendra, ce 20 février, un évènement culturel dénommé ‘’Diabaté-Kènè’’

Avec à ses côtés Tamba Camara et Papis Diabaté, le président de l’association « paraitre pour séduire », Fousseini Traoré, a, en date du 16 février, animé une conférence de presse à Kalaban-Coro. Objectif : informer l’opinion nationale et internationale sur la tenue de la soirée culturelle ‘’Diabaté-Kènè’’ prévue pour le samedi 20 de ce mois. À cet effet, des détails ont été donnés sur le programme de la soirée.

Pour promouvoir les valeurs ancestrales du pays, et notamment ‘’le Tariku’’ (l’histoire en français), les membres de l’association « paraitre pour séduire » tiendront le samedi, 20 février 2021 à Kalaban-Coro, la soirée culturelle ‘’Diabaté-Kènè’’. Expliquant alors le pourquoi de cette soirée, le jeune président Fousseni Traoré et ses collègues ont voulu, via cette conférence de presse, s’adresser aux accros de la culture. « Diabaté-Kènè est un concept des jeunes organisé par l’association. Cette soirée a pour but de faire connaitre ‘’le Tariku’’ du Mali (l’histoire du Mali) à la jeunesse », tient le président de l’asso. Aussi, ajoute le conférencier, l’objectif ciblé par cet évènement est de permettre aux jeunes de l’intérieur et de l’extérieur du Mali de pouvoir comprendre ce qui se passe dans le pays, à travers la culture. Par la voix de leur président, les conférenciers ont annoncé que la thématique retenue pour la soirée reste : Diabaté-Kènè sous le signe de la paix et l’impact de la covid-19 sur le monde culturel. Aux dires des conférenciers, cette soirée est organisée parce que « nous avons non seulement compris que la génération actuelle ne comprend pas son histoire, mais aussi et surtout, disent-ils, nous avons constaté que les griots censés interpréter ou informer les gens sur ces valeurs ne font pas correctement leur travail. Chacun raconte l’histoire du pays à sa manière, alors que tout le monde ne connait pas la vérité en la matière ».

Certes le nom de la soirée est ‘’Diabaté-Kènè’’, mais l’évènement est fait pour tout le monde, a précisé le président. À cette occasion, des détails ont été donnés sur le programme de la soirée. « Lors de cette soirée, une conférence débat sera animée pour expliquer l’histoire du pays et le cousinage. Le débat sera animé par Bourama Soumano ; Tamba Camara ; et Kouyaté, le papa de ATT junior », annonce Fousseni Traoré. L’association « paraitre pour séduire » est née en 2004 et a fait plusieurs choses, selon le président, dans le cadre de la promotion de la culture malienne. « Au-delà d’un tel évènement, l’association organise, chaque année, le festival international ‘’bogolan’’, les habits traditionnels du pays. Ce, pour la promotion de la culture. Nous formons et apprenons gratuitement nos jeunes à coudre lesdits habits traditionnels », a rappelé Fousseini Traoré. Par ailleurs, le jeune président regrette la disparition de ces valeurs culturelles du pays. Une disparition due, enchaine-t-il, au manque de sensibilisation des jeunes ; à la mauvaise interprétation de l’histoire ; voire à l’irresponsabilité des parents, quant à l’éducation des enfants laissés à eux-mêmes. Pour Tamba Carama, la tenue de cette soirée permettra aux jeunes de bien comprendre leur histoire, mais aussi et surtout aux griots de savoir la vraie version de certaines parties de l’histoire manding.

Parlant de la culture, Papis Diabaté, membre de l’association, ajoute : « nous voulons aller de l’avant, nous aimerons léguer ces valeurs à nos enfants et petits-enfants. À nous de le faire, personne ne viendra le faire à notre place ». Fier des efforts déjà consentis par l’association, ce dernier reste persuadé qu’avec l’éveil de conscience, la génération actuelle sera imprégnée de la vraie version de l’histoire, et la culture malienne ira de loin. C’est sur ces mots que les conférenciers ont sollicité l’implication de tous pour l’émergence du domaine.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *