Promotion de l’emploi : l’ANPE fait le bilan de ses activités 2020

Dans son message de fin d’année, le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), a fait le bilan des réalisations de son administration en 2020. Une occasion qu’il a saisie pour souligner la nécessité de l’union sacrée pour relever les défis liés au développement au Mali.

Nous vous invitons à lire son discours

« Chers usagés/clients de l’ANPE,

Chers partenaires de l’ANPE,

Chers acteurs du marché du travail,

Les derniers instants de l’année 2020 m’offrent l’heureuse occasion de m’adresser aux acteurs du monde de l’Emploi et de la Formation Professionnelle pour partager avec vous les différentes orientations que notre Agences s’apprête à prendre et qui pourront être qualifiées de revirement dans la conduite de la politique nationale de l’Emploi.

Je vous sais tous engagés à nos côtés à réussir la lutte contre le chômage, et la précarité

L’ANPE, structure chargée de la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi se doit de créer les conditions d’une bonne application du processus de création d’emplois massifs en privilégiant une stratégie de promotion de l’auto-Emploi et l’emploi salarié.

Aussi il me parait très important d’évoquer quelques actions ou missions classiques de la structure dans le cadre de la satisfaction des demandeurs d’emplois.

  • Les Actions d’intermédiation

Elles consistent à mettre en relation l’offre et la demande d’emploi. Depuis la libéralisation du secteur en 1992 les bureaux privés occupent une place de plus en plus importante dans l’intermédiation.

  • Les Techniques de Recherche d’Emploi (TRE)

Les Techniques de Recherche d’Emploi sont des approches destinées à renforcer l’employabilité des demandeurs d’emploi en vue de faciliter leur insertion

Il convient de noter qu’en 2020 le nombre de visites d’entreprises effectuées par nos services techniques sont au nombre de 1100

Le nombre de demandeurs d’emploi enregistre au cours de la même période 6100

Nombre d’offre d’emploi enregistres en 2020 nous notons 2150

L’AUTO – EMPLOI

Pour faire face à ses missions, le Département Formation et Promotion de l’Emploi (DFPE) a élaboré et exécuté un programme d’activités axé sur :

  • les activités de renforcement des capacités des PME-PMI ;
  • l’appui à la création des PME-PMI ;
  • la prospection et les études sur les filières porteuses.

A ce niveau le nombre d’emplois crées en 2020 est de 2010 emplois

  • La FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE
  • L’une des missions de l’ANPE est de pérenniser et de promouvoir l’emploi par la formation. Les programmes de formation initiés, dans le cadre de ces missions, sont exécutés au niveau de plusieurs structures comme le Centre de perfectionnement Reconversion (CPR), l’Atelier Ecole de Kayes (AEK), le Département Formation et Promotion de l’Emploi (DFPE) et le Département Intermédiation (DI). Chaque structure ci-dessus citée s’adresse à une population cible bien déterminée en raison de son positionnement sur le marché du travail ou en raison de l’activité menée.

Au niveau du CPR le nombre d’entrée en formation est de 3624 en 2020

  • La Planification et Statistiques (DPS)

La planification stratégique en lien avec les objectifs de l’ANPE est l’une des missions essentielles du Département

  • L’information des usagers de l’ANPE sur l’évolution de la situation des demandes et des offres d’emplois, des placements effectués et des opportunités de création d’entreprise dans les différentes localités du pays,
  • L’alimentation régulière de la base de données de l’ONEF à partir des statistiques directes produites par l’ANPE.

Tous les démembrements de l’ANPE jouent le même rôle en faveur des couches défavorisées ; des femmes et des enfants et des personnes en situation de handicap.

Dans le cadre de l’appui aux personnes en situation de handicap l’ANPE a apporté un appui financier d’un montant de 250.000.000F CFA pour des projets d’autonomisation des membres de la FEMAH. Ce fonds bénéficie de la garantie FARE

En perspective la nouvelle vision de l’ANPE s’inscrit dans une approche participative de tous les partenaires et de toutes les structures évoluant dans le secteur sensible de l’Emploi. La synergie d’action tant souhaitée par les Autorités en charge de l’Emploi doit être traduite dans les faits.

En matière de formation professionnelle, j’insiste en particulier sur les opportunités d’emploi dans le secteur agricole, premier gisement d’emploi.

Le projet Handicap-Emploi une initiative de l’ANPE permettra a court et moyen terme de générer plus de 1200 emplois directs à la fin de l’exercice 2021

Nous avons un énorme potentiel agricole inexploité et ceci est dû en partie, à l’insuffisance d’information des demandeurs d’emplois sur les opportunités agricoles, à l’absence de cadre attractif pour les demandeurs d’emploi en milieu rural, au sous- équipement des systèmes de production primaire et aux problèmes de financement des projets des promoteurs.

Il convient de lancer un programme de “réconciliation des promoteurs avec la terre”. Ce programme, de type didactique, visera surtout à changer la perception des jeunes par rapport aux métiers de la terre, qui peuvent être rémunérateurs. Ceci est d’autant plus indispensable qu’il nous faut des ressources humaines qualifiées pour soutenir notre politique de développement agro-pastoral.

S’agissant de l’insertion des femmes dans les circuits de production, elle est tributaire du développement des micros projets, générateurs d’auto-emplois. La réalisation de ces micros projets est elle-même liée à l’existence de structures financières adaptées : les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD).

Ces structures spécialisées auront comme missions premières de promouvoir l’accès des femmes au crédit, en leur accordant les prêts et/ou en leur offrant des garanties et de mettre en œuvre d’importants programmes de formation à la gestion de micro- projets. Dans les régions particulièrement défavorisées du pays.

Je compte sur l’appui de l’ensemble des partenaires de l’ANPE pour l’accomplissement de la mission qui m’a été confiée par les plus Hautes Autorités. C’est ensemble que nous réussirons à relever le défi du développement et de l’espérance.

Bonne et Heureuse année à toutes et à tous »

Directeur Général

Ibrahim AG NOCK

Chevalier de l’Ordre National

Le surtitre, le titre et le chapô sont de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *