REUNION SUR LA POLITIQUE NATIONALE DE LA JEUNESSE

La salle de réunion du Ministère de la Jeunesse et des Sports a abrité ce jeudi 10 juin 2021, une réunion technique inscrite dans le cadre du processus d’Évaluation et d’Élaboration de la Politique Nationale de la Jeunesse (PNJ).

Cette réunion de haut niveau était présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Jeunesse et des Sports, M. Amadou Diarra Yalcouyé.

A l’entame de ses propos d’ouverture de séance, le SÉGAL a tenu à saluer la présence des différentes personnalités qui participent à ces travaux dont le représentant du Secrétariat général du Gouvernement ; les représentants des départements ministériels ; M. Dabiré, Coordinateur du Projet Voix des Jeunes ; Madame la Représentante de l’UNICEF ; les membres du Cabinet CEERIDI ; les membres de la Commission de relecture de la Politique cadre de développement de la Jeunesse et les Consultants de l’UNICEF.

Il s’agit, pour l’occasion, de procéder à un examen minutieux du document. Selon le SÉGAL, ce document s’inspire des résultats de l’évaluation de la mise en œuvre de la Politique Cadre du Développement de la Jeunesse (PCDJ) et de l’excellente contribution des Agences du système des Nations Unies ainsi que la mouture de la stratégie intégrée de la Jeunesse du G5 sahel. Il a évoqué notamment que les documents du Plan d’Actions Mondiales en faveur de la Jeunesse et des politiques publiques élaborées dans divers autres pays ont guidé, de façon universitaire l’inspiration des consultants en charge du document de la PNJ.

Toutefois, le SÉGAL estime qu’une attention particulière doit être accordée à la qualité du document auquel nous tenons (document de la Politique Nationale de la Jeunesse).

“La qualité dudit document dépendra de notre capacité à mobiliser les acteurs et partenaires autour des projets et préoccupations des Jeunes. J’y ai relevé quelques insuffisances qui méritent d’être prises en charge par la commission, notamment des coquilles et des mauvaises formulations qui ne rendent pas agréable la lecture du document ” a souligné le Ségal.

En Somme, M. YALCOUYÉ a invité les responsables en charge de l’évaluation et l’élaboration du document à faire un travail plus approfondi tant sur la forme et sur le fond, à veiller à la cohérence d’ensemble du document et à son équilibre dans un esprit de concision et de lisibilité.

Avant de déclarer ouverts les travaux de la commission de réélection, le secrétaire général, M. Amadou D Yalcouyé a insisté sur la qualité des travaux attendus avec ces mots : ” Je voudrais compter sur vous pour user de toute votre expérience aux fins d’identifier les insuffisances et de formuler des observations et recommandations pertinentes en vue de contribuer à l’amélioration du présent document “.

Enfin, les échanges ont duré plus de quatre heures (4h) de temps sur les observations et recommandations à apporter au document.

Nous souhaitons une excellente suite de travaux aux responsables en charge de la destinée de la Jeunesse à travers ce document qui sera plus qu’important dans la vie de notre nation dont la jeunesse est majoritaire.

C.COM / MJS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *