Faits Divers

Crime crapuleux dans la région de Koulikoro : Appelés pour conversion de l’euro en CFA, deux jeunes retrouvés égorgés !

Tous mariés et pères d’enfants, les deux jeunes travaillaient à l’Aéroport international Président Modibo Keïta de Bamako Senou. Connus presque de tous à l’aéroport, les deux victimes faisaient comme travail la conversion de l’argent en F CFA. Appelés, courant dimanche 1er janvier 2023 par un de leurs clients à Bamako, les jeunes ont été finalement retrouvés égorgés jusqu’à Koulikoro.

Oumar Bathily et Ladji Fofana, disparus depuis le dimanche 1er janvier 2023, ont été finalement retrouvés égorgés à Koulikoro. Le nommé Ladji, en plus de la conversion de l’argent, possédait une grande boutique contenant des produits alimentaires à l’aéroport de Bamako. Selon les parents, la triste scène est partie de l’invitation d’un des clients du sieur Ladji Fofana. « Ladji travaillait avec un de ses clients appelé capitaine. Le client en question partait chez Ladji pour la conversion de son argent (Euro) en F CFA. Il venait en tenue militaire et faisait tout le temps la conversion des grosses sommes d’argent chez lui », explique une source familiale. D’après elle, Ladji et le nommé capitaine travaillaient ensemble depuis un bon moment. « Il (Ladji) se déplaçait jusque chez le militaire pour la conversion de son argent en F CFA », ajoute-t-on. Ainsi, le nommé capitaine a appelé Ladji, le dimanche 1er janvier, lui demandant de venir faire la conversion d’un montant (Euro) s’élevant à 14 millions en F CFA. Vu qu’il n’avait pas l’intégralité de cet argent en espèce, Ladji a fait appel à son collaborateur, le nommé Oumar Bathily. Ce dernier possédait la liquidité de l’argent demandé par le client de Ladji. Les deux jeunes se sont alors déplacés à l’aide de leur moto, pour rencontrer le nommé capitaine. Arrivés au niveau de la Tour d’Afrique, ils ont été reçus par des personnes habillées en tenue militaire. Ces dernières, au nombre de deux, ont demandé à Oumar et Ladji de monter à bord de leur véhicule. Croyant qu’elles étaient de bonne foi, Oumar et Ladji ont confié leur moto au niveau de la Tour d’Afrique de Bamako. Ils sont ensuite montés à bord dudit véhicule. « De la route du stade du 26 mars, les hommes en tenue militaire ont pris la direction de Koulikoro, avec bien sûr les deux jeunes. Ils leur faisaient croire que le nommé capitaine les attend dans son champ, pour la conversion de son Euro en F CFA », confie la même source. A ses dires, Oumar Bathily qui doutait des deux hommes a immédiatement alerté sa femme à la maison via un texto, de même qu’un de ses amis. Depuis le grand marché de Bamako, indique-t-on, l’ami d’Oumar suivait par téléphone tous les mouvements à travers la géolocalisation. Il a continué cela jusqu’à la frontière de Bamako et Koulikoro, où le véhicule a abandonné le goudron pour un endroit inconnu. Du coup, leurs téléphones demeuraient injoignables. Inquiets, les parents, amis et connaissances des deux jeunes ont constaté, dans l’après-midi du dimanche, voire toute la nuit, le non-retour et la disparition des incriminés. Le pire, c’est que leurs téléphones ne sonnaient plus. Oumar était âgé de 32 ans environ et s’était marié en 2022. Sa femme a accouché d’une fille qui n’a pas atteint 6 mois. Les parents annoncent avoir saisi la Brigade des mœurs et le commissariat de police du 4ème Arrondissement de Bamako. Le cas des deux jeunes était resté sans suite, jusqu’à la date du vendredi 13 au samedi 14 janvier dernier, où des éleveurs ont, de passage, découvert les deux corps jetés sous un arbre à Koulikoro. Parmi les deux hommes égorgés, un avait des traces de poignard sur le ventre. Les deux corps, en état de décomposition, ont été enterrés la même nuit au cimentière de Niaréla.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.