Élection présidentielle prochaine : Tréta désigné candidat du RPM

Bocary Treta est le porte étendard du Rassemblement pour le Mali à l’élection présidentielle prochaine. Il a été désigné par les délégués à la 3ème session des assises du Comité central du parti des tisserands tenue en fin décembre dernier au Palais de la Culture.

C’est officiel. Le RPM a un candidat à la présidentielle à venir. Il s’agit de son président, Dr Bocary Treta qui a été désigné par les 3èmes assises du comité central. Ont pris part à cette instance du parti : les membres du bureau national, les femmes, les jeunes, les membres des quatre commissions statutaires, les maires et Conseillers Nationaux, les délégués des Fédérations, les délégués venus des sections de l’intérieur et de l’extérieur du pays ainsi que les personnes ressources désignées par le Président du parti.

Dans son discours d’ouverture, Dr Bocary Treta a indiqué que les termes de référence assignent aux travaux des 3èmes assises du comité central, entre autres, d’une part l’évaluation de l’état de mise en œuvre des résolutions générales du 4ème congrès ordinaire et de la 2ème session du Comité Central, ainsi que celle des actes de la retraite du parti du 10 octobre 2020 dans le cadre d’une évaluation de l’état de fonctionnement global de l’ensemble des structures et organes du parti ; et d’autre part, la prise de toutes les mesures en vue de renforcer les capacités opérationnelles des organes centraux du parti. Il a ainsi invité les participants à affirmer clairement que le Comité Central est une instance intermédiaire du parti entre deux congrès ; à renforcer les capacités opérationnelles des organes centraux du parti en attendant que soient réunies toutes les conditions objectives de convocation du cinquième congrès du parti.

Le RPM exige le respect de la durée de la Transition

Membre du cadre d’échange des groupements et partis politiques pour une transition réussie au Mali, le RPM fustige la gouvernance des autorités de la transition. « La situation sociopolitique, économique et sécuritaire du Mali ne présente pas un tableau plus reluisant. Il n’est un secret pour aucun malien que la situation sécuritaire et alimentaire des populations ne cesse de se dégrader », a déclaré Dr Treta qui a dressé un tableau sombre de la situation actuelle du pays. « La vie devient de plus en plus chère à cause de la flambée des prix des produits de première nécessité. Le panier de la ménagère se vide de jour en jour. Les familles souffrent le martyr pour réaliser les repas quotidiens ; L’insécurité alimentaire s’installe progressivement dans le pays y compris dans les zones traditionnelles de production dont notamment l’Office du Niger et le plateau Dogon ; l’insécurité en général s’est étendue du Nord au Centre puis de plus en plus au Sud du pays. Les populations locales sont chassées de leurs zones d’installation, tuées au quotidien ou contraintes à se déplacer vers des zones non encore atteintes ; le banditisme continue à prendre de l’ampleur dans les grandes villes et sur les axes routiers les plus importants de notre réseau commercial notamment l’axe Bamako-Diboli », a déploré le président du RPM.

Pour le RPM, les Assises nationales de la refondation sont inopportunes. Il a ainsi rejeté sans ambiguïté, la mise en place au forceps par le Premier ministre d’un Organe Unique de gestion des élections dont les contours restent flous mais surtout clivant et cela dans un délai imparti à la transition. « Nous REJETONS également l’organisation des Assises Nationales de la Refondation qui sont inopportunes au regard des foras déjà tenus dont les recommandations restent d’actualité. Aussi, vouloir conférer un caractère obligatoire à ses résolutions est contraire à tous principes démocratiques et républicains », a laissé entendre le président du RPM. Le parti du président déchu a également rejeté « le projet de loi électorale dont le processus unilatéral d’adoption par le Gouvernement n’a été ni consensuel, ni inclusif, ni participatif tel que prôné à maintes reprises par le Président de la Transition ». Le RPM se dit aussi attaché au respect des délais de 18 mois fixés par la charte de la transition. Pour Treta et consorts, la durée de la transition doit nécessairement être respectée.

Treta désigné candidat du parti à la présidentielle à venir

Après deux jours de travaux, les délégués aux 3èmes assises du comité central ont désigné le président du parti, Dr Bocary Treta, comme leur candidat à la présidentielle à venir. « Les délégués du Comité Central instruisent au BPN-RPM de fixer la date de l’investiture du Docteur Bokary TRÉTA comme candidat du parti aux élections présidentielles », a écrit Sékou Niamé Bathily, un cadre du RPM, sur sa page Facebook.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.