Insécurité grandissante sur la Route Nationale N°15 : Le président du conseil local de la jeunesse du cercle de Bankass saisit IBK

Le président du conseil local de la jeunesse du cercle de Bankass a invité, à travers une lettre en date du 10 janvier, le président de la République à sécuriser la route nationale N°15.

Depuis des mois, les attaques se multiplient sur la route nationale N°15, surtout entre Bankass et Bandiagara. Cars, camions, véhicules personnels, motocyclistes, piétons… les forces du mal n’épargnent personne. Plusieurs personnes ont été victimes de leurs barbaries. Face à cette situation intenable et au mutisme du gouvernement, le président du Conseil local de la jeunesse du cercle de Bankass, Mamoudou Guindo, a, au nom de toute la jeunesse du cercle, demandé au président de la République de sécuriser cette route. 

Lire aussi INSECURITE AU CENTRE : Quand L’Etat Malien Abandonne Ses Populations !

«Depuis le début de la deuxième moitié de l’année 2019, les terroristes, ennemis de la paix et profiteurs de la crise sécuritaire font régulièrement des victimes sur l’axe Koro-Sévaré », explique-t-on dans le communiqué qui ajoute : « ils tuent, procèdent à des enlèvements de personnes, dépossèdent les passagers de leurs biens et incendient des véhicules ». Selon la jeunesse de Bankass, ces multiples attaques, avec leur lot de victimes, ont fait de la ‘’route de poisson’’ « la route de morts ».

À en croire Mamoudou Guindo et ses camarades jeunes, les causes générales des attaques sont l’absence de poste de sécurité et de patrouilles pour « immobiliser les terroristes ». Ce que la jeunesse propose pour endiguer ce problème d’insécurité sur cette route, c’est l’installation d’une base militaire à Mandoli, des postes de sécurité tout au long de l’axe et des patrouilles régulières pour la libre circulation des personnes et leurs biens. Le message de la jeunesse de Bankass au président de la République est clair : « Excellence, chaque minute gagnée dans l’implantation d’une base militaire sur l’axe Koro-Sevaré ».

Lire aussi Lutte Contre L’insécurité Grandissante Au Centre Du Mali : Les Propositions Des Maires Du Pays Dogon

La jeunesse a enfin invité le président de la République à tout mettre en œuvre pour sauver la vie des paisibles citoyens tout en sécurisant « la route de poisson ».

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *