Koutiala : 33 talibés suspects mis aux arrêts

A M’Pèssoba, un village situé à 45 kilomètres de Koutiala,  des talibés suspects ont été mis aux arrêts, mercredi 27 juillet,  par les Forces armées maliennes.

« Ce jour 27 juillet 2022, les FAMa ont procédé à l’arrestation de plus d’une trentaine de talibés suspects. L’évènement a eu lieu à M’Pèssoba, une localité située à 45 kilomètres de Koutiala », confirme une source sur place. Selon notre source, tout est parti d’un vocal transmis aux éléments de la gendarmerie. « C’est une dame qui a fait un vocal pour alerter les forces de défense et de sécurité. Dans ledit vocal, la dame tire la sonnette d’alerte et annonce que des personnes suspectées se trouvaient dans un endroit. Suivant les propos de la dame, il ressort que lesdits individus faisaient beaucoup de mouvements pendant la nuit. C’est partant de ces précisions que les forces de défense et de sécurité ont pris à bras-le-corps l’affaire, interpellant plus de trente personnes », ajoute la source. À l’heure où nous mettons cet article sous presse, les éléments de la gendarmerie sur place n’avaient pas jugé utile de donner plus de détails sur la question. Puis la source d’ajouter : « Nous avons saisi les éléments de la gendarmerie de Koutiala. Ils nous demandent d’attendre, disant que les enquêtes se poursuivent afin de tirer  l’affaire au clair ». Ce qui est sûr, indique la même source, c’est que les talibés arrêtés ne sont pas de Koutiala, puisque méconnus par les gens. Cela fait longtemps que des nouvelles concernant la présence d’hommes méconnus étaient distillées à M’Pèssoba et environs, semant la panique dans les zones. « Les populations de M’Pèssoba se sentaient gênées avec la nouvelle. C’est ainsi que les individus dénoncés ont finalement été mis aux arrêts. Au total, 33 présumés coupables  ont pu être arrêtés pour l’instant  », clarifie notre source. Et de poursuivre  que certains suspectés ont pu échapper aux Forces de défense et de sécurité. Il y en a qui ont fui, dit-on. Juste à quelques kilomètres de M’Pèssoba, il y a un endroit où ces hommes se cachaient. Il y a des Maliens ressortissants du cercle de Bankass qui en font partie. Certains viennent d’autres pays, selon notre source. Parmi les personnes arrêtées, annonce-t-on, figurent environ 15 Burkinabès, 5 Ivoiriens et des Guinéens. L’arrestation de ces hommes a beaucoup plu aux habitants de M’Pèssoba. Aussi, faudra-t-il le rappeler, des suspects ont été également arrêtés, courant cette semaine,  dans la région de Koulikoro. Le cas de Koulikoro est également parti de la vigilance de la population.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.