Mois d’amnistie de l’Union africaine : Le secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes sensibilise à travers l’édition du « cross stop armes » !

Dans le cadre du mois d’amnistie de l’Union africaine, le secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres a organisé, dimanche 9 janvier 2022, la 1ère édition du « cross stop armes » au boulevard de l’indépendance de Bamako, pour sensibiliser les populations sur les dangers liés à la détention illégale des armes. L’évènement a été organisé grâce à l’appui financier de l’Union africaine pour le Mali et le sahel (Misahel).

L’édition « cross stop armes » s’est tenue sous l’égide du lieutenant-colonel Adama Diarra, secrétaire permanent de la lutte contre la prolifération des armes et de petits calibres, en compagnie du maire de la commune III, du sous-préfet de Kati, du représentant de l’Union africaine pour le Mali et le sahel (Misahel), Ombi Jean Paul. La cérémonie a commencé par la course des athlètes composés des juniors ; des femmes et des hommes. Chacune des trois(3) catégories de coureurs a fait son départ au niveau du siège de secrétariat permanent, passant sur l’échangeur du lieu cinématographique appelé Babemba. Les athlètes sont, ensuite passés devant la place du cinquantenaire et le monument de l’indépendance de Bamako, pour terminer la course à la Bouse de travail. Chez les dames, c’est l’athlète Biba Sidibé qui a pu franchir la ligne d’arrivée en premier lieu, suivie d’Assan Bouaré (2ème) et Awa Diakité (3ème). Côté des hommes, Mohamed Diarra a eu la première place ; Sidy Sidibé pour la deuxième place, et Mohamed Keita pour la 3ème place. Côté des juniors, on peut noter l’arrivée d’Adama Galimé (1er) ; Youssouf Touré (2ème) et Lamine Keita (3ème).Le prix des différents premiers était estimé à 75.000F.Les deuxièmes ont eu 50.000F et 25.000F pour les athlètes arrivés en troisième position. « Par cette cérémonie, nous sommes en train de célébrer le mois d’amnistie de l’Union africaine. Un mois dont l’objectif est de faire taire les armes d’ici 2030. Il s’agirait pour les Etats membres de l’UA de mener des activités dans le cadre de la sensibilisation pour que les populations déposent volontairement les armes », indique le lieutenant-colonel. C’est pour atteindre cet objectif que le secrétariat permanent a tenu, en ce début d’année, cette cérémonie afin de partager un esprit commun. Un esprit consistant, ajoute Adama, à lutter contre la prolifération des armes légères et de petits calibres. « A travers une telle cérémonie, dit le secrétaire permanent, notre objectif vise à restaurer la cohésion sociale entre toutes les communautés. Il y a d’autres activités en cours dans le cadre de la célébration du mois d’amnistie de l’Union africaine, mais nous avons organisé cette activité grâce à l’appui financier de l’Union africaine pour le Mali et le sahel (MISAHEL) », clarifie le secrétaire. Au public, il a estimé que le sport est non seulement un facteur de cohésion et de bonne santé, mais aussi et surtout, un moyen pour le secrétariat permanent de sensibiliser les populations sur les dangers de la détention illégale des armes. Puis de finir par inviter les Maliens à déposer des armes.

Au nom du MISAHEL, Ombi Jean paul soutient que le secrétariat permanent a été un très grand partenaire pour le Misahel. D’après lui, ces activités visant à faire taire les armes au Mali s’inscrivent en droit ligne avec la mission du Misahel. « Cette année, nous avons voulu mener trois (3) activités avec le secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres : la sensibilisation à l’endroit de la population dans près de 7 villes du pays ; la récupération et la destruction de certaines armes qui est toujours en cours ; et le démarrage de cette 1ère édition », confie le représentant précisant que le secrétariat a beaucoup aidé le pays à réduire la circulation des armes illégalement détenues.

Mamadou Diarra 

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.