PILLAGE DE LA DIRECTION DE L’ÉCOLE DIANGUINA COULIBALY À LAFIABOUGOU : Des ordinateurs, des cartons de craie et documents emportés !

Dans la nuit du 8 septembre, la direction de l’école C du groupe scolaire ‘’Dianguina Coulibaly’’ sise à Lafiabougou a été pillée et saccagée par des individus non identifiés. C’est en commune IV du district de Bamako, en plein cœur de la capitale malienne, que ce pillage et saccage ont eu lieu. De nombreux matériels didactiques, des ordinateurs et documents ont été volés. Même la radio du directeur n’a pas été épargnée.

Selon le directeur de ladite école, les voleurs ont emporté deux ordinateurs bureautiques, un ordinateur portable, des livres, un carton de craies contenant trente et six boites. Pire, les voleurs, après avoir pris ce qu’ils peuvent, se sont mis à saccager la direction et la cour de l’école. Ils s’en sont pris au château d’eau dans la cour de l’école. Au total, sept têtes de robinet qui servaient aux élèves de lavage des mains pendant la récréation ont été cassées.

Ce cambriolage, selon le directeur, a eu lieu à cause du manque de gardien à l’école. A ses dires, l’école a réclamé en vain à la mairie de recruter un vigile pour sécuriser les locaux comme cela se passe ailleurs. Une demande qui est tombée dans des sourdes oreilles de la mairie, la première autorité chargée de l’éducation. Du côté de la mairie, première responsable de l’école, on déplore les conditions financières. Selon le quatrième adjoint au maire, M. Modibo Keita, la mairie avait envisagé de recruter un gardien mais cela a coïncidé avec l’apparition de la pandémie à coronavirus. C’est pourquoi la mairie n’a pas pu recruter un gardien, justifie-t-il.

Par ailleurs, M. Keita affirme que la mairie a secouru l’école après l’incident. A l’en croire, la mairie a remis trois ordinateurs à l’école trois jours après le cambriolage. Cette information a été démentie par le directeur de l’école Dianguina Coulibaly. Il dit n’avoir reçu que deux ordinateurs.

Soulignons que le groupe scolaire Dianguina Coulibaly compte 32 salles de classe et 5 directions. Il reste encore à la merci des bandits faute d’un gardien. Pas plus que le week-end dernier, le directeur du groupe C a chassé des jeunes dans la cour, en train de fumer du chanvre indien. Les nouveaux ordinateurs sont-ils à l’abri sans un gardien ?

Oumar SANOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *