Promotion de la paix et de l’unité nationale : La jeunesse Ginna Dogon célèbre certains acteurs

Dans le cadre de sa volonté pour un retour de la paix, de la cohésion sociale et du vivre ensemble sur toute l’étendue du territoire national en général et au pays dogon en particulier, la jeunesse Ginna Dogon, à l’instar de ses aînés de l’association, a offert des distinctions à certains acteurs engagés pour la paix au Mali.  Cette occasion a été également un moment de reconnaissance aux aînés de Ginna Dogon et sympathisants. C’était le vendredi 29 juillet 2022, au Palais de la Culture Amadou Hampâté Bâ, en présence de plusieurs personnalités, ainsi que des ressortissants du pays dogon.

Depuis plusieurs années déjà, le Mali et le pays dogon en particulier, est confronté à une crise sécuritaire sans précèdent. D’un lieu touristique de renom qui attirait l’ensemble du monde au début, le pays dogon est progressivement devenu une zone rouge.  Cela, à cause de la récurrence des violences armées déportées de nulle part par certains individus aux desseins inavoués. Pour donc circonscrire ce phénomène qui a déjà fait trop de victimes, la jeunesse Ginna Dogon, parallèlement aux actions de terrain, a tenu à rendre hommage à certains acteurs engagés pour le retour de la paix et de la cohésion sociale au Mali. Tout en rappelant la profondeur de cette crise multidimensionnelle que traverse le Mali et le pays dogon en particulier, le président de la jeunesse de Ginna Dogon, Dramane Yalcouyé, s’est réjoui en ces termes : « L’engagement des uns et des autres n’a pas manqué, visible pour certains, dans l’ombre pour d’autres, mais tous avec une même finalité : la recherche de la paix ». C’est compte tenu de cette situation d’ailleurs que « nous nous sommes beaucoup interrogés sur l’opportunité et la nécessité de la tenue de cette cérémonie », a-t-il souligné avant d’ajouter qu’après écoute des sages et de beaucoup de personnes ressources, la jeunesse a finalement décidé de célébrer ses devanciers pour la paix  à travers une telle cérémonie, « sobre dans le fond ». Aussi, se réjoui-t-il que « c’est un rendez-vous des plus nobles que nous nous rencontrons, celui de l’exaltante mission d’apporter notre contribution à la promotion de la paix dans notre terroir et de l’unité nationale ». Une occasion pour lui  de rendre également hommage aux ainés de Ginna Dogon  qui ont eu, selon lui, « la brillante idée de créer cette association pour fédérer les énergies et de faire un combat commun pour faire rayonner la culture dogon et cultiver l’entente ». A noter que l’association Ginna Dogon a été créée  « le 22 avril 1992 de la volonté des filles et fils du pays dogon vivant en partie à Bamako, dans le but de protéger promouvoir la culture dogon, qui commençait à essuyer quelques travestissements. 31 ans après, le trajet parcouru par Ginna s’est élargi concomitamment à la vie de la nation », a rappelé le président dans son allocution à l’occasion de cette cérémonie de reconnaissance, avant de remercier vivement les  aînés en ces termes : « Nous vous disons merci pour les sillons tracés pour la germination d’une jeunesse consciente de son devoir pour un futur honorable. En célébrant les aînés pour leur mérite, nous entendons inciter la jeune génération à plus d’engagement et de détermination pour relever les défis plus que jamais immenses ».

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.