RISQUES PROFESSIONNELS ET CARTOGRAPHIE DES RISQUES EN ENTREPRISE : L’INPS renforce les capacités de son personnel pour une meilleure prévention

La formation en management des risques professionnels et cartographie des risques en entreprise, couplée à la rencontre des médecins, a débuté ce lundi (du 23 novembre au 4 décembre 2020). La cérémonie d’ouverture était présidée par la Directrice Générale de l’INPS, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, accompagnée par ses plus proches collaborateurs. « Le processus de management des risques et de cartographie des risques professionnels », tel était le thème de cette formation.

Renforcer les capacités des ressources humaines à mieux prévenir les accidents du travail et maladies professionnelles (AT/MP) ! Telle est l’ambition de la Direction générale de l’INPS à travers l’atelier de formation en management des risques professionnels et cartographie des risques en entreprise, couplé avec la rencontre des médecins.

Dans son intervention, la Directrice de la Prévention et de l’Action Sanitaire et Sociale a salué « l’implication personnelle » de la Directrice générale sans laquelle cette session de formation et d’échanges n’aurait pas eu lieu. « L’INPS est un organisme assureur contre les risques professionnels or le but ultime de cette formation est la maitrise de ces risques… Cette formation cadre donc parfaitement avec les missions de l’Institut », a rappelé Dr Zepré Coulibaly. Il a aussi souligné que «la rencontre habituelle des médecins, qui est un cadre d’échanges entre paires, se passe cette année dans un contexte particulier ». En effet, a précisé Mme la DG de l’INPS, « depuis l’avènement de l’assurance maladie obligatoire (AMO), dont la loi fut adoptée en juin 2009, les structures socio-sanitaires sont menacées dans leur existence ».

Et d’ajouter, « les visites que vous avez initiées et entreprises dans les structures sanitaires ont suscité un réel espoir chez le personnel socio-sanitaire qui s’engage à vous accompagner en s’investissant d’avantage malgré les conditions de travail aussi délétères ». La Directrice générale a promis que les termes de référence sur la réorientation des activités et la réorganisation des structures socio-sanitaires feront l’objet d’une « attention particulière ».

L’organisation de cette session est pertinente pour qui sait, comme l’a si pertinemment rappelé la Directrice générale à l’ouverture de l’atelier, « les pays membres de la CIPRES ont fait de leur priorité la gestion des risques et ont instruit à cet effet que chaque pays membre élabore sa cartographie des risques ».

Pour Mme Sidibé Zamilatou Cissé, « une maitrise des dépenses liées à la réparation des accidents du travail et maladies professionnelles (AT/MP) passe par la maitrise des risques professionnels ».

Ce processus de gestion des risques professionnels s’adressera également aux acteurs internes dans l’entreprise, notamment les comités d’hygiène et de sécurité qui, elle a indiqué Mme Sidibé, « constituent les relais de notre service de prévention dans les entreprises ». A la fin de la formation, un Comité de pilotage sera mis en place afin de produire des rapports périodiques avec des suggestions pertinentes.

La rencontre d’échanges des médecins suscite aussi d’immenses et légitimes attentes au sein de la Direction générale de l’INPS. « Avec l’avènement de l’assurance maladie obligatoire, dans son article 42, c’est la survie de nos structures sanitaires qui est mise en cause. A cet égard, je vous invite à des réflexions plus approfondies », a exhorté Mme Sidibé Zamilatou Cissé.

Des réflexions qui doivent être menées autour des procédures et outils de gestion harmonisés ; des procédures de prises en charge des AT/MP ; le dossier médical et le suivi médical du travailleur ; et enfin l’état d’exécution du budget 2020 au 30 septembre 2020 ainsi que le projet de programme d’activités 2021.

(Service des Relations Publiques, INPS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *