Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19 : Les étudiants de l’ENI saluent les efforts de la Drdses

Les responsables de la Direction régionale du développement social et de l’économie solidaire (Drdses) ont, en partenariat avec l’Unicef,  consacré les 28 et 29 juillet derniers à des séances de sensibilisation couplées à la vaccination contre la Covid-19. C’était au cœur de l’Ecole nationale des ingénieurs Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT), sise en commune III du district de Bamako. Occasion pour l’équipe d’être saluée et remerciée pour le travail abattu.

Courant la journée du jeudi 28 juillet, l’équipe de la direction a pu sensibiliser 469 participants. Le nombre d’étudiantes sensibilisées s’élève à 120. Aussi, l’équipe  a pu immuniser 13 personnes lors de la première journée. « Avec le démarrage de la 22ème édition de la semaine de l’étudiant, organisée par le comité Aeem de l’ENI-ABT, le premier jour de sensibilisation n’était pas facile pour l’équipe. Les pairs éducateurs étaient impliqués dans l’organisation de ladite semaine. C’est ce qui a fait qu’on n’a pas pu vacciner beaucoup d’étudiants lors du premier jour », explique Mme Sidibé Aminata Kalapo, Point focal Covid-19 au niveau de la direction. Quant à la deuxième journée, poursuit la représentante de la Drdses, l’équipe a pu vacciner 36 personnes, dont 27 hommes et 9 femmes. Courant la même journée, dit-elle, 146 participants ont été sensibilisés. Et le nombre de participantes se chiffre à 230 femmes de l’ENI-ABT. « Comme la première journée, on a également procédé à la sensibilisation des étudiants venus nombreux dans l’amphithéâtre de l’ENI. Du coup, on a eu d’autres », a martelé Mme Sidibé. Suivant le témoigne de Mamadou Maïga, secrétaire général du comité Aeem de l’ENI-ABT, les deux jours de sensibilisation se sont bien  passés. « Il n’y a pas eu de difficulté. Le seul problème que les gens avaient était le problème d’intox relayées au sujet de la Covid-19. Ces intox font que les gens avaient du mal à croire aux vaccins disponibles. Dès que les membres du comité Aeem ont su que je me suis vacciné, dit-il,  ils ont fait un déclic. Il n’y a rien dans l’utilisation des vaccins. Mon adjoint et moi avons fait la vaccination. Nous n’avons rien », souligne le secrétaire général. Le passage de l’équipe de vaccination a été une réussite. Quand il y a des mauvaises informations sur quelque chose, il faut de la patience pour pouvoir convaincre les gens. Selon M. Maïga,  il faudra encore donner plus de temps aux vaccinateurs et à la Drdses pour qu’ils soient compris par les réticents. Il a par ailleurs remercié l’équipe pour le travail abattu. Le secrétaire général dit être aussi prêt à encore recevoir l’équipe au sein de l’ENI-ABT. Au nom des vaccinateurs, Aminata Founè Diallo s’est exprimée. Elle souligne avoir apprécié l’accueil réservé au personnel par les étudiants de l’ENI-ABT. « A vrai dire, on ne peut pas dire que les étudiants ne nous ont pas facilité la tâche. Pour la vaccination, nous sommes venus avec Johnson-Johnson, Sinovac, Pfizer et Sinopharm. Beaucoup d’étudiants ont préféré utiliser Johnson. Je peux vraiment dire que les deux jours ont été une réussite », conclut Aminata F. Diallo. À cette occasion, Adama Samaké, membre du comité Aeem de l’ENI-ABT, faisait partie des étudiants vaccinés. Il soutient n’avoir pas été convaincu avant l’arrivée de l’équipe de la Drdses. « Je n’étais pas du tout convaincu avant l’arrivée de cette équipe. Mais je me suis carrément fait vacciner grâce à elle », a-t-il annoncé.

Diarra Mamadou

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.