Assemblée générale annuelle de l’ADVN : Un bilan marqué par des actions dans la lutte contre la Covid19

Les ressortissants du village de Nampasso, réunis au sein de l’Association pour le développement de Nampasso (ADVN), ont tenu, dimanche 7 février 2021, leur Assemblée générale annuelle à l’Institut national de la Jeunesse et du sport. Objectif : faire le bilan des activités de l’année écoulée et se projeter dans le futur.

Située dans la 4e région du Mali (Ségou), plus précisément dans le cercle de Bla, Nampasso est reconnu pour sa richesse culturelle et ses nombreuses potentialités économiques. Malgré tout, le développement de ce chef-lieu de la commune de Korodougou reste « dans les fers ». D’où la nécessité pour les ressortissants de ce village de se regrouper au sein de l’ADVN afin d’appuyer les autorités locales dans les taches de développement du village de Nampasso.

Au cours de l’année écoulée, malgré les restrictions imposées par la pandémie de la covid-19, cette association n’a pas manqué à son devoir d’assistance aux habitants de Nampasso. Selon Youssouf Malick Coulibaly, président de l’ADVN, dans le but de sensibiliser les populations sur le covid-19 et les aider à se protéger, des dons de kits sanitaires ont été remis au Centre de santé communautaire (CSCOM) de Nampasso.

Dans son rapport d’activité 2020, le président de l’ADVN a expliqué que son association a procédé à la remise de cadeaux aux trois meilleurs élèves de chaque classe, du premier cycle au second cycle. Des remises qui ont concerné également les élèves de la medersa. L’objectif de ces présents est de motiver les enfants à redoubler d’efforts en éveillant en eux une forme d’esprit d’adversité, explique Sidiki Coulibaly, adjoint au président de l’association. Au cours de la même année, l’ADVN a tenu une formation sur le N’ko à l’endroit des personnes illettrées.

En ce qui concerne son rapport d’activité 2021, l’Association pour le développement de Nampasso prévoit d’achever ses travaux d’agrandissement de la medersa à travers la construction de quatre (4) classes. Toutefois, l’ADVN se trouve confronté à un problème financier qui explique le retard dans les activités de crépissage ainsi que d’équipement des salles en tables-bancs. En plus de la medersa, l’ADVN est en train également de mettre en place deux latrines (une au sein de la Mosquée et la seconde dans la medersa).

En raison de la pandémie de la covid-19 et ses conséquences sur l’alimentation de la caisse de l’association, l’ADVN n’entend point baisser les bras. Si le Festival traditionnel du Korodougou (FESTRAKO) n’a pas pu se tenir l’année dernière en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de la covid-19, le président de l’ADVN indique que cette année, les préparatifs sont déjà en cours. Car, précise Youssouf Coulibaly, cette activité contribue à la cohésion sociale et à la paix dans la zone.

En plus du festival, l’ADVN entend procéder à des plantations d’arbres à Nampasso. Aussi des projets d’autonomisation des femmes sont-ils inscrits dans son programme d’activité 2021 en plus du désenclavement de certaines zones de la localité.

Selon les explications de Youssouf Malick Coulibaly, cette association a toujours travaillé avec ses propres ressources générées à travers les cotisations mensuelles de ses membres. À cela s’ajoutent les contributions généreuses de certains de ses membres. C’est pourquoi il a saisi l’occasion offerte par cette Assemblée générale pour inviter tous les membres de l’AVDN à s’acquitter de leur devoir de paiement de la cotisation mensuelle et de la carte de membre.

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *