Confection et vente des maillots contrefaits des Aigles à l’occasion de la CAN 2022 : Les mises en garde de la FEMAFOOT

Dans un communiqué publié le dimanche 2 janvier 2022, la Fédération malienne de Football met en garde toute personne qui vend les maillots officiels de compétitions de l’Équipe nationale du Mali à un prix inférieur à celui fixé par l’instance dirigeante du football malien – FEMAFOOT. Par ailleurs, les maillots sont exclusivement en vente au siège de la FEMAFOOT au prix unitaire de 35 000.

Après la présentation officielle des maillots des Aigles pour la CAN Cameroun 2022, au ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne, Mossa Ag Attaher, la Fédération malienne de Football – FEMAFOOT et son équipementier – AIRNESS ont officiellement mis au marché ces derniers pour permettre au public sportif de s’en procurer. Des commerçants maliens ont par ailleurs, décidé de vendre ces maillots à des prix différents de celui fixé par les responsables du football maliens. A ce titre, la FEMAFOOT a, dans un communiqué, dénoncé la vente des maillots à un prix unitaire inférieur à celui qu’elle a fixé, estimé à 35 000 F. Avant d’indiquer, « tout autre point de vente, à prix unitaire inférieur à cela, correspondrait à un produit contrefait ».

« Ainsi, la Fédération et son équipementier – AIRNESS préviennent que toute personne prise en flagrant délit de vente ou confection de maillots contrefaits, s’expose à des poursuites judiciaires », martèle l’instance dirigeante du football malien.

Une personne appréhendée

Dans un autre communiqué publié le même jour, la Fédération malienne de Football a informé « l’opinion nationale » de l’arrestation d’une personne vendant les maillots à un prix inférieur à celui fixé par les responsables du football malien. « Le Comité exécutif de la Fédération malienne de Football informe l’opinion nationale que suite à la publication sur Facebook de la vente illicite des maillots de l’Equipe nationale de Football par des individus malintentionnés, la FEMAFOOT a saisi le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne ». L’instance poursuit que « ce dernier a aussitôt informé son homologue de la Sécurité intérieur qui, en intervalle de deux heures, a appréhendé le Sieur Amadou Alpha Coulibaly, domicilié à l’Hippodrome, l’un des présumés auteurs de ces activités prohibées », déclare la FEMAFOOT dans son communiqué.

Pour rappel, les Aigles du Mali, présentement en stage de préparation à Jeddah en Arabie Saoudite, prendront part du 9 janvier au 6 février 2022, au Cameroun à la 33ème Coupe d’Afrique des Nations de Football.

Ibrahim Djitteye

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!