Fonds sociaux des anciens députés de commune IV : les jeunes et les femmes continuent de recevoir leurs chèques

Pour aider les jeunes et les femmes de la commune IV du District dans leurs activités génératrices de revenus, les députés élus dans la circonscription ont décidé de renoncer à leurs indemnités mensuelles durant la mandature. Au cours des évènements du 18 aout 2020 leur mandat a été écourté suite à la dissolution de l’Assemblée nationale. Malgré cette dissolution, les désormais deux anciens députés, en collaborations avec d’autres personnes de bonne volonté, continuent toujours de venir en aide aux deux couches comme pilier de la société.

« Servir et non se servir» tel est le slogan deux anciens députés de la commune IV du District de Bamako, Moussa Mara et Assane Sidibé. Le fonds social des députés créé pour aider les jeunes et les femmes de la commune IV continue toujours son chemin. Pour cette quatrième cérémonie de la remise des chèques a eu lieu ce samedi 09 janvier 2021, ils sont au total 06 bénéficiaires dont 2 femmes à recevoir chacun une somme de 500 000 F CFA.

Suite à la dissolution de l’Assemblée nationale qui a vu le mandat de Moussa Mara et Assane Sidibé écourté, un enfant de la commune IV du nom d’Aboubacar Sidiki Sangaré vivant en Côte d’Ivoire a décidé de débloquer à chaque remise une somme de 3 000 000 F CFA pour aider les anciens députés à continuer leurs œuvres caritatives. Outre cela, Assane Sidibé ancien député de la commune et membre du conseil national de transition a décidé de mettre à la disposition du fonds son salaire de l’actuel organe législatif.

Avant la remise des chèques, les bénéficiaires ont reçu du 4 au 8 janvier une session de formation en création et gestion d’entreprise et en Education financière piloté par l’APEJ en partenariat le comité de gestion dudit fonds.

Pour M. Sidibé, ancien député et membre du CNT, ce fonds est une promesse de campagne, mais malgré la fin de la législature, cette action doit et va continuer pour aider les jeunes et femmes dans leurs activités génératrices de revenus. « C’est un message fort qu’on a lancé non seulement à la population malienne, mais aussi aux politiciens maliens, nous espérons que d’autres jeunes politiciens fassent la même chose pour permettre aux jeunes et des femmes de mener bien leurs activités », lance M. assane Sidibé.

« Le Mali souffre énormément, c’est l’entre-aide, la solidarité et la compréhension peuvent nous faire passer ce temps de souffrance, donc c’est très important que chacun s’y mette », affirme M. sidibé.

Par ailleurs, Seydou Diarra bénéficiaire du fonds remercie les donateurs pour cette initiative et les sollicite à continuer toujours sur cette lancé pour permettre à d’autres jeunes et des femmes d’en bénéficier. « En plus du fonds, j’ai été aussi formé en création et gestion d’entreprise. Je remercie particulièrement les deux anciens députés qui ont pris cette initiative ensuite l’APEJ pour son implication ».

Notons qu’au total 24 jeunes et femmes de la commune IV du District de Bamako ont eu depuis le début a bénéficié de ce fonds social des députés.

Ibrahim Djitteye

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *