Grève des enseignants : Les élèves expriment leur ras-le-bol

En grève depuis bien avant le congé de Noël, les élèves des écoles publiques du Mali se sont rendus, ce lundi 13 janvier 2020, à la Cité administrative pour exiger au Premier ministre Boubou Cissé la reprise des cours.

Ce lundi matin, toutes les issues à la Cité administratives ainsi que les voies passant devant ce lieu ont été bloquées par des milliers d’enfants. Ils étaient nombreux, les enfants sortis pour réclamer au PM la reprise des cours au sein des établissements publics. Il s’agit des élèves des établissements publics du Mali, sortis pour montrer leur ras-le-bol face à la crise scolaire qui sévit depuis fin décembre 2019 à cause d’une grève déclenchée par leurs enseignants.

Rappelons que les syndicats signataires du 15 octobre 2016 réclament l’application de l’article 39 du Statut du personnel enseignant de l’enseignement fondamental, secondaire et de l’éducation préscolaire et spéciale.

Notons que l’année dernière, les élèves de ces établissements ont peu étudié dû à cette même situation de grève. Cette année, qui était censée être assez particulière, pour permettre aux enfants de rester suivre normalement les cours, a basculé tout d’un coup depuis au mois de décembre.

Le drame, c’est que ces enfants sortis, ce matin, restent à la maison chaque jour pour regarder leurs camarades des écoles privées aller à l’école. Cela reste de même pour les enfants qui fréquentent les établissements évoluant sous le système français desquels se trouvent les fils des décideurs.

L’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), qui est censée revendiquer le droit de tous les élèves, semble, pendant ce temps, être préoccupée par ses propres intérêts ? Ce qui explique pourquoi, les membres de ce syndicat des élèves ne réussit pas à jouer pleinement son rôle. C’est aussi la raison pour laquelle les écoles privées continuent à fonctionner pendant que les publiques sont au dehors. Les élèves comprenant ces paramètres ont décidé de prendre leur destin en main.

TOGOLA

5 pensées sur “Grève des enseignants : Les élèves expriment leur ras-le-bol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *