Vaccination contre la Covid-19 : La Drdses sensibilise les étudiants de l’ENI

Pour sensibiliser les Maliens à se faire vacciner contre le coronavirus, la Direction régionale du développement social et de l’économie solidaire (Drdses) a, en partenariat avec l’Unicef, rencontré les étudiants de l’Ecole nationale d’ingénieurs Abderhamane  Baba Touré (ENI-ABT), ce jeudi 28 juillet 2022, dans l’enceinte de l’espace universitaire. Couplée à la vaccination, cette session de sensibilisation s’est tenue à l’occasion de la 22ème édition de la semaine de l’étudiant du comité Aeem de l’université publique.

Pour la 22ème édition, les étudiants de l’ENI-ABT ont fait appel à Mme Sidibé Aminata Kalapo et son staff, représentante et Point focal Covid-19 à la Drdses. Elle s’était fait accompagner par l’équipe mobile de la vaccination,  en plus de quelques membres de la direction régionale et une représentante de l’Unicef-Mali. Parrainée par Mohamed Cissé, l’édition de cette année a eu lieu sous la présence du Dr Abdoulaye Maïga, représentant du directeur général de l’ENI-ABT, en compagnie de Mme Doumbia Fatou Samaké, marraine, et de Mamadou Maïga, secrétaire général du comité Aeem de l’ENI-ABT. Devant le public de l’amphithéâtre plein à craquer, Mme Sidibé Aminata Kalapo s’est réjouie pour la tenue de l’évènement estudiantin. Aux participants, elle a précisé que la maladie à coronavirus est une réalité au Mali. Pour  alors se protéger et protéger les autres, la vaccination est très importante, d’après elle. A l’entendre, la direction régionale du développement social et de l’économie solidaire a été en synergie d’action avec le comité Aeem de l’ENI. Cela, pour faire deux (2) jours (jeudi 28 et vendredi 29 juillet)  de sensibilisation en faveur de la vaccination contre la Covid-19. « Je suis là avec  l’équipe de vaccination et de sensibilisation. Au Mali, nous sommes dans deux guerres : la guerre sécuritaire et la lutte contre la Covid-19, rappelle la représentante de la Drdses. S’exprimant de façon explicite, Mme Sidibé a montré l’utilité de vaincre à la fois la crise sécuritaire au Mali, mais aussi et surtout la maladie à coronavirus. Poursuivant ses propos, Aminata Kalapo annonçait ceci aux participants : « Un étudiant ne pourra pas travailler s’il n’est pas sécurisé. Il ne pourra  pas non plus bien travailler sans être en bonne santé. Depuis mars 2020, la Covid-19 est au Mali. Les vaccins disponibles concernent les femmes allaitantes, les femmes enceintes et les personnes âgées de 12 ans et plus ». La direction sait combien ces vaccins sont importants. C’est pour cette raison qu’elle a tenu à être au sein de l’ENI pour la vaccination des étudiants, a-t-elle confié. Aussi, précisait l’intervenante, la présentation de la carte de vaccination est capitale. Elle est en  quelque sorte un passeport. La présentation de la carte de vaccination  est même obligatoire pour des étudiants souhaitant quitter le Mali pour des études en dehors du pays. Et le porte-voix de la direction de finir par prodiguer : « Le virus vit avec nous. C’est une réalité. Mieux vaut prévenir que guérir ». De son côté, le représentant du directeur général de l’ENI-ABT, en l’occurrence le Dr Abdoulaye Maïga, dit être heureux d’accueillir l’équipe de la Drdses. « La Covid-19 est un sérieux problème que les gens ne savent pas. C’est quand tu voyages que tu te rendras compte que le voyage est impossible sans la vaccination. Nous faisons de notre de mieux pour que les étudiants puissent se faire vacciner », a promis le responsable de l’université. Pour Mamadou Maïga, secrétaire général du comité Aeem de l’ENI-ABT, « nous avons suivi une des interventions de la Drdses au gouvernorat de Bamako. Cette intervention nous a beaucoup tiqués. C’est pour cette raison qu’on a fait appel à l’équipe de la Drdses pour qu’elle nous sensibilise au sujet de la vaccination contre le Covid ». Etant déjà vacciné, le secrétaire général du comité Aeem témoigne: « J’ai récemment quitté Lomé, capitale du Togo. J’ai personnellement compris que la vaccination est quelque chose de très sérieux au-delà du Mali. Sachant cela, nous avons pris des dispositions pour l’adhésion des étudiants à la vaccination ». Aussi présent, le parrain Mohamed Cissé a appelé tout le monde à la vaccination. « Il faut que les gens croient à nos autorités et oublient toutes les rumeurs qui circulent sur les vaccins. J’ai personnellement fait la vaccination. Elle est vraiment capitale », témoigne le parrain. Au moment où nous mettons cet article sous presse, 13 étudiants s’étaient déjà fait vacciner.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.