AFFAIRE DE LA PETITE FILLE ELECTROCUTEE : Qui veut utiliser la souffrance de Fatoumata Témé à des fins politiciennes ?

Celui qui a donné l’ordre de tirer à balles réelles sur des jeunes manifestants contre la mauvaise gouvernance faisant 23 morts et plus d’une centaine de blessés ne peut pas se donner une bonne conscience en donnant 3 millions pour la prise en charge d’une jeune fille, Fatoumata Témé, victime des conséquences de cette même mauvaise gouvernance.

Électrocutée par une haute tension, la petite fille a été amputée des quatre membres. Son cas est un parmi des milliers dans ce pays. Si vous avez de l’argent pour la sauver, alors vous pouvez sauver les autres enfants qui sont en train de mourir dans les mêmes conditions de précarité  à cause du manque de moyens des parents et de l’insécurité. Le président de la République est une institution. C’est d’ailleurs la clé de voûte de toutes nos institutions. Votre élan de solidarité doit s’étendre à tous les enfants de ce pays et non à un seul parmi des milliers voire des millions parmi eux.

La petite Témé ne mérite pas que son corps fasse l’objet d’une mauvaise publicité à des fins purement politiciennes. Telle n’est pas sa volonté ni celle de ses parents. Elle souffrira déjà assez de son handicap pendant tout le reste de sa vie. N’en rajouter pas s’il vous plaît !

 La fondation AGIR de votre épouse pouvait bien secourir cette jeune fille sans faire trop de bruits. Votre plus grande occupation ou préoccupation doit être le Mali et l’ensemble de tous les maliens de Diboli à Kidal en cette période de crises tous azimuts. Combien d’enfants maliens meurent dans la rue chaque année dans la précarité ?

Ina Maïga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *