ECO & FINANCESanté

Centre National d’Appareillage Orthopédique du Mali : l’exercice budgétaire 2023 arrêté à 1.230.013.354FCFA en recettes et en dépenses

Le vendredi 24 février 2023, s’est tenue au Centre National d’Appareillage Orthopédique du Mali (CNAOM), la 21ème session ordinaire du conseil d’orientation de la ladite structure au titre de l’exercice 2023. La cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Souleymane Traoré représentant le ministre de la santé et du Développement Social.

L’objectif de cette session était d’examiner les résultats obtenu par le CNAOM en 2022 afin de formuler des recommandations pertinentes pour consolider les acquis et améliorer les insuffisances dans l’intérêt exclusif des personnes vivants avec un handicap physique.

A l’entame de ses propos, M. Souleymane Traoré, président du conseil d’orientation de la session, signale que malgré les difficultés auxquelles étaient confrontés le Mali en 2022, le CNAOM a pu obtenir plusieurs résultats positifs dans le domaine de la réadaptation fonctionnelle.

« Ces résultats sont entre autres : 13524 personnes consultées sur une prévision de 12000, soit une réaction de 112,7%, 25505 séances de rééducation réalisées sur une prévision de 25000, soit une relation de 127,53%, 829 appareils orthographiques produits sur une prévision de 800, soit un de réalisation de 54, 50%, 109 enfants pied-bot traités sur une prévision de 200, soit une réalisation de 54,50%, 521 séances de plâtrage et 86 ténotomies réalisées » relate M. Souleymane Traoré.

Parlant du bilan financier, M. Souleymane Traoré, président du conseil d’orientation de la session, a fait savoir qu’au titre de la subvention de l’Etat, sur un montant de 493.931.081, il a été notifié 489.447.571, soit un taux de mobilisation de 99,09%.

« Au titre des ressources propres, sur une prévision de 150.00.0000f, il a été réalisé 222.783.719F, soit un taux de réalisation de 148,52%. À cela s’ajoute le montant de 67.448.081f octroyé au CNAOM par le ministère de la santé pour minimiser l’impact de la Covid-19 » a également souligné M. Traoré.

Par ailleurs, au titre de l’année 2023, selon Souleymane Traoré, le budget est équilibré en recette et en dépenses à la somme 1.230.013.354 Fcfa, contre 643.931.081 Fcfa en 2022, soit une augmentation de 52,35%. « Dans ce budget, 940.626.000 Fcfa reviennent à l’Etat, soit 76,47% et 289.387.354 Fcfa au titre des ressources propres, soit 23,53% » notifie le M. Traoré.

En termes de précision, il a souligné que l’augmentation de la subvention de l’État s’explique par l’inscription de 250.000.000 Fcfa sur le budget spécial d’Investissement (BCI) au compte du projet de construction du Centre Régional d’Appareillage Orthopédique et de Rééducation Fonctionnelle (CRAORF) de Kayes.

Tout en remerciant le personnel du CNAOM pour le travail abattu ainsi que les partenaires techniques et financiers pour leurs appuis constant, M. Souleymane Traoré a souhaité plein succès aux travaux de la 21ème session du conseil d’orientation du CNAOM.

A la question concernant les difficultés auxquelles sont confrontées le CNAOM, le directeur général Amadou Diallo a notifié plusieurs cas. « En termes de difficultés, nous faisons face au collectif budgétaire qui a séduit considérablement nos ressources à 57%, en ressources humaines, nous avons une insuffisance de kinésithérapeute et de techniciens orthoprothésistes qui sont des maillons indispensables pour le fonctionnement de notre structure » laisse –t-il entendre.

L’occasion était parfaite pour le directeur général du CNAOM de rappeler que sur les 06 centres régionaux d’appareillage Orthopédique se trouvant à Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao, seul trois centres fonctionnent normalement (Mopti, Gao, Tombouctou) et les trois autres (Kayes, Segou, Sikasso) ont, selon lui, un manque de ressources humaines et financières. En outre s’agissant du centre de Kayes, elle sera réhabilitée et sera fonctionnel courant 2023, selon Diallo.

Notons que, le Centre National d’Appareillage Orthopédique du Mali est un établissement public à caractère Scientifique et Technologique, elle est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière, créé par la loi nº 02-065 du 18 décembre 2002.

Elle a pour mission de fournir les prestations spécialisées en matière d’orthopédie et de rééducation ainsi que toutes les opérations concourant à la réalisation de cette mission.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.